DWAO spearheads meaningful change to training area portable washrooms

L’OCFD est le fer de lance d’un changement significatif dans les toilettes portables du secteur d’entraînement

Thirty-five years after combat arms opened to women, waste receptacles for menstrual products finally installed in chemical toilets in Petawawa training area

Waste receptacles have been installed in training area chemical toilets. (Submitted photo) | Des poubelles ont été installées dans les toilettes chimiques de la zone d’entraînement. (Photo soumise)

A recent success story for Garrison Petawawa’s Defence Women’s Advisory Organization (DWAO) is a win for more than just female Canadian Armed Forces (CAF) members.

The organization successfully petitioned senior leadership to amend the contract for portable washrooms in the training area to include waste receptacles for the disposal of menstrual products, or any other items that can’t be deposited in a chemical toilet.

“People using these products were putting them in a bag and carrying them in their kit for a length of time because there was nowhere to put them,” explained DWAO secretary Major (Maj) Marsha Reid. “There was no alternative at the time so this is definitely a success story in that regard.”

This meaningful and practical solution also means anyone deployed in the field can use and properly discard, with dignity, other items including incontinence products and cleansing wipes. It’s the DWAO’s hope that other bases follow suit.

“It’s a great example of how employment equity groups like the DWAO bring solutions forward to increase inclusion and address the unique needs of women, but also other defence team members,” added DWAO treasurer Maj Krystel Carrier.

Micaela Thorburn is the co-chair of the garrison’s Defence Team Pride Advisory Organization (DTPAO), which represents the 2SLGBTQI+ community within the Defence Team. She was invited to take part in consultations with the DWAO regarding the initiative, and it was agreed that the placement of the waste receptacles and any labeling would not be female-specific.

“We needed to recognize that there are transgender members, non-binary members or however people might reference their gender and they, too, menstruate, even through they might not tick that box as female,” Thorburn noted.

The mandate of the DWAO is to assist the DND/CAF senior leadership in establishing a more equitable work environment and enhancing career opportunities for women by identifying systemic issues, making recommendations, and advising on policies.

The DWAO is one of five Defence Advisory Groups (DAG) representing historically marginalized groups in the CAF. Though each has a specific mandate, their work identifying and eliminating barriers to a more diverse and inclusive workplace is often a benefit to a much wider population, not just locally but nationally.

“It’s really about enabling members to reach their full potential at work and how they contribute to operational effectiveness,” said Maj Carrier.

And there’s still a lot to be done, she added, “but it’s through our work with the DWAO and our allies that we can make that work happen.” The DWAO has also consulted on a broad range of other initiatives including uniform changes, a pre- and post-natal reconditioning program, and is currently working on a map of lactation locations on the garrison for those who are nursing.

The organization is always looking for new members and this spring will be holding elections for a number of executive positions.

For more information, or to find out how to join the Garrison Petawawa DWAO, please email DND.PET.4PS.DWAO-OCFD.MDN@forces.gc.ca or reach out through your chain of command.

L’OCFD est le fer de lance d’un changement significatif dans les toilettes portables du secteur d’entraînement

Trente-cinq ans après l’ouverture des armes de combat aux femmes, des poubelles pour les produits menstruels sont enfin installées dans les toilettes chimiques du secteur d’entraînement de Petawawa

Une récente réussite de l’Organisation consultative des femmes de la Défense (OCFD) de la garnison Petawawa est une victoire pour bien plus que les membres féminins des Forces armées canadiennes (FAC). L’organisation a réussi à demander à la haute direction de modifier le contrat pour les toilettes portables dans le secteur d’entraînement afin d’inclure des poubelles pour l’élimination des produits menstruels ou de tout autre article qui ne peut pas être jeté dans des toilettes chimiques.

« Les personnes qui utilisaient ces produits les mettaient dans un sac et les transportaient sur leur personne pendant un certain temps parce qu’il n’y avait pas d’endroit où les mettre », a expliqué la secrétaire de l’OCFD, la majore (Maj) Marsha Reid. « Il n’y avait pas d’autre solution à l’époque, c’est donc une réussite à cet égard. »

Cette solution utile et pratique signifie également que toute personne déployée sur le terrain peut utiliser et jeter correctement, avec dignité, d’autres articles, notamment des produits d’incontinence et des lingettes nettoyantes. L’OCFD espère que d’autres bases suivront cet exemple.

« C’est un excellent exemple de la façon dont les groupes d’équité en matière d’emploi comme l’OCFD proposent des solutions pour accroître l’inclusion et répondre aux besoins particuliers des femmes, mais aussi des autres membres de l’équipe de défense », a ajouté la trésorière de l’OCFD, la majore Krystel Carrier.

Micaela Thorburn est la coprésidente de l’Organisation consultative de la fierté de l’Équipe de la Défense (OCFED) de la garnison, qui représente la communauté 2SLGBTQI+ au sein de l’Équipe de la Défense. Elle a été invitée à prendre part à des consultations avec l’OCFD concernant l’initiative, et il a été convenu que l’emplacement des poubelles et l’étiquetage ne seraient pas spécifiques aux femmes.

Nous devions reconnaître qu’il y a des membres transgenres, des membres non binaires ou toute autre façon dont une personne réfère à son genre, et qu’eux aussi ont des menstruations, même s’ils ne cochent pas la case « femme », a fait remarquer Mme Thorburn. Le mandat de l’OCFD est d’aider la haute direction du MDN et des FAC à créer un environnement de travail plus équitable et à améliorer les perspectives de carrière des femmes en identifiant les problèmes systémiques, en formulant des recommandations et en prodiguant des conseils sur les politiques à mettre en œuvre.

L’OCFD est l’un des cinq Groupes consultatifs de la Défense (GCD) représentant des groupes historiquement marginalisés au sein des FAC. Bien que chacun ait un mandat spécifique, leur travail d’identification et d’élimination des obstacles à un lieu de travail plus diversifié et plus inclusif profite souvent à une population beaucoup plus large, non seulement au niveau local, mais aussi au niveau national.

« Il s’agit vraiment de permettre aux membres d’atteindre leur plein potentiel au travail et de montrer comment ils contribuent à l’efficacité opérationnelle », a déclaré la majore Carrier. Il reste encore beaucoup à faire, a-t-elle ajouté, « mais c’est grâce à notre travail avec l’OCFD et nos alliés que nous pouvons réaliser ce travail ».

L’OCFD a également été consulté sur un large éventail d’autres initiatives, notamment des changements d’uniformes, un programme de reconditionnement prénatal et postnatal, et travaille actuellement à l’élaboration d’une carte des lieux de lactation sur la garnison. L’organisation est toujours à la recherche de nouveaux membres et organisera ce printemps des élections pour un certain nombre de postes de direction.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour savoir comment devenir membre de l’OCFD de la garnison de Petawawa, veuillez envoyer un courriel à DND.PET.4PS.DWAO-OCFD.MDN@forces.gc.ca ou communiquer avec votre chaîne de commandement.